L'histoire Le professeur Les artistes Galeries Historique Catalogue médias Recherche actuelle Éducation
Éducation

Unité d'enseignement de l'art Inkameep

Leçon 4: Arts intégrés



Image Catalogue: 0102, Danse de l'ours
[figure 11. Danse de l'ours]
Image Catalogue: 0102

Théâtre, danse, musique et arts visuels

Dans notre société occidentale, on a pris l'habitude de séparer et de spécialiser les arts. Dans de nombreuses sociétés préindustrielles il n'existe pas de mot particulier pour désigner l'art car on le perçoit comme inextricablement lié aux autres aspects de la culture: les rituels, les cérémonies et les célébrations. Alors que les musées occidentaux exposent souvent des masques en tant qu'objets de contemplation, fixés sur des murs, ces mêmes masques dans les sociétés autochtones ne restent ni silencieux ni immobiles; ils sont en représentation avec le costume complet pendant qu'on raconte une histoire au rythme des battements de tambour.

Contes et chants Inkameep

Dans ses mémoires, Anthony Walsh nous raconte l'histoire d'un garçon nommé Johnny Stalkia qui possédait le talent remarquable d'imiter le comportement d'un ours. Walsh encouragea les enfants à regrouper des histoires racontées par leurs ancêtres et de les jouer en portant des masques faits de papier mâché. Les élèves écrivaient le scénario et donnaient des représentations devant les membres de leurs familles et leurs amis dans un décor extérieur absolument spectaculaire. Il avait également encouragé ses élèves à apprendre des chants auprès de leurs parents. Une petite fille prénommée Irène se découvrit un talent naturel et en vint à porter sur elle un autre regard tandis qu'elle chantait trois chansons que sa grand-mère lui avait apprises. Une danse en costumes de papillons que les enfants réalisèrent et présentèrent au son d'un tambour réunirent musique, danse et art visuel -un autre exemple d'arts intégrés. L'enthousiasme de Walsh pour le spectacle se résumait dans ces mots: "Ce que je vis me cloua sur place; là, devant moi, créée par des enfants de quatre, cinq et six ans se manifestait une véritable forme d'art".

Image Catalogue: 0087, Enfants portant des costumes et des masques d'animaux
[figure 12. Enfants portant des costumes et des masques d'animaux]
Image Catalogue: 0087
Image Catalogue: 1967-028-015, Chanteuse en costume
[figure 13. Chanteuse en costume]
Image Catalogue: 1967-028-015

La figure 11 est une photographie de Franck Stalkia au tambour et de Raymond Baptiste exécutant la danse de l'ours. Même si une simple photo ne peut remplacer un film pour représenter le mouvement, tout suggère cependant un ours sur ses pattes postérieures. Le battement du tambour enrichit le spectacle quand l'enfant devient littéralement un ours.

Dans la figure 12, on voit des enfants portant des masques d'animaux qu'ils ont fabriqués, faisant peut-être le récit mimé de la saynète qu'ils ont écrite.

Image Catalogue: 1963-113-032, Personnages humains/animaux dansant
[figure 14. Personnages humains/animaux dansant]
Image Catalogue: 1963-113-032

Dans une œuvre particulièrement fascinante (figure 13), une jeune fille se tient sur une souche d'arbre pour cueillir des baies dans un arbuste et les met dans un panier suspendu à son cou. Les notes de musique indiquent qu'elle est en train de chanter pendant sa cueillette. La silhouette a un corps humain et la tête d'un petit animal, peut-être un écureuil ou un chat. Qu'il s'agisse de théâtre, de masques ou de chants, il est évident que les arts s'associent.

La figure 14 représente des personnages animaux costumés: la danse en est le thème le plus apparent, accompagnée par des instruments de musique. L'image montre des silhouettes de différentes tailles et qui ont des têtes d'animaux. Les personnages jaunes dansent en cercle à ce qui pourrait être un pow-wow.



Créer des idées et leur donner une suite pour la classe

  1. Les expériences intergénérationnelles sont aussi importantes pour les jeunes que pour les anciens. Les jeunes ont beaucoup à apprendre et les anciens ont une grande expérience de la vie à partager. Demandez aux élèves d'inviter leurs parents et leurs grands-parents pour qu'ils racontent leur expérience personnelle d'un évènement important ou mémorable de leur vie. Les enfants peuvent illustrer cette histoire comme ils l'imaginent, soit par des gestes, des poses ou des mouvements, apprenant ainsi par l'observation que chacun d'eux a sa manière de faire vivre des idées ou des évènements.
  2. Il existe de nombreuses possibilités de relier les arts entre eux. Par exemple, la musique et l'art visuel, une peinture créée par rapport à une composition musicale. Les sujets humains peuvent devenir le centre d'intérêt. De même, la mélodie, le tempo ou le rythme peuvent susciter des réactions abstraites qui s'expriment par la création de lignes, de formes, de couleurs et de textures.
  3. L'art adulte s'exprime parfois en intégrant les différentes manifestations de l'art dans le récit d'une histoire. Ainsi, le Cirque du Soleil au Canada se sert de la danse et de la gymnastique, de costumes raffinés, d'accessoires et de maquillage du visage, de musique instrumentale et de musique vocale. Les résultats sont aussi inattendus que fascinants: une grande partie du dynamisme esthétique est due à l'entrecroisement réfléchi et équilibré de manière sensible des formes artistiques. Observez, avec vos élèves, un spectacle enregistré de la troupe et déconstruisez-le en ne gardant que la bande sonore et en l'écoutant seule, en peignant des costumes et des visages de photocopies des personnages, en écrivant l'histoire de façon à ce que l'écriture interprète le mouvement des acteurs et ainsi de suite. Ce faisant, il est possible d'avoir une meilleure appréciation de la contribution apportée par chaque art.

Ressources: Sites web et artistes

Exposition de la Vancouver Art Gallery: Down From the Shimmering Sky: Masks of the Northwest Coast
http://www.peak.sfu.ca/the-peak/98-2/issue8/shimmeringsky.html
Compte rendu de l'exposition de l'été 1998. En outre, deux artistes en résidence, Dwayne Simeon et Tom Eneaf ont sculpté des masques dans le cadre d'une composante pédagogique pratique pendant le déroulement de l'exposition. La galerie a également organisé des spectacles de danses et de masques des Premières Nations. La même exposition s'est tenue à la galerie McMichael en Ontario. Pour le compte rendu, se reporter au site suivant: http://www.mcmichael.com/masks.htm

Ontario Curriculum Centre: Finding Truth
http://www.curriculum.org/occ/profiles/10/html/ADA2OP2.htm
Ce programme d'art dramatique destiné aux élèves de 10e année est une approche intéressante et théorique du masque comme moyen d'accéder par la médiation à l'identité et à la construire. Les étudiants peuvent réaliser des masques concrètement ou métaphoriquement. Bien qu'elle ne relève pas spécifiquement de la culture autochtone, cela vaut la peine de consulter cette unité d'étude, en particulier les appendices 2.3, 2.4, et2.5

Fabrication et utilisation de masques dans différentes cultures
http://www.chenowith.k12.or.us/tech/subject/art/masks.html
Ce site propose un aperçu des différentes techniques de fabrication des masques et des liens avec des plans de leçons et d'autres sites se rapportant à ce sujet. On y trouve des expositions et des collections de masques du monde entier, y compris les masques de gardiens de but de hockey.

L'Arctic Studies Center en Alaska (affilié au Smithsonian Institute)
http://www.mnh.si.edu/arctic/features/yupik/index.html
Il s'agit d'un site web visuellement attrayant avec une section sur une exposition de masques Yup'ik intitulée Agayuliyararput; il comprend les objectifs du projet, des descriptions et des explications de masques.

NativeTech: Technologie et art autochtone américain
http://www.nativetech.org/art/issues.html#fake
Un site excellent pour des ressources écrites; il y a des liens avec des articles en texte intégral sur une grande variété de problèmes rencontrés par l'art autochtone, y compris les masques. Il s'agit de problèmes se rapportant à l'art contemporain, la stéréotypie, le rapatriement et l'appropriation. Par contre, le site ne donne pas d'informations sur la fabrication des masques ni sur l'art dramatique.

The Turtle Island Native Network
http://www.turtleisland.org/news/news-theatre.htm
Ce site propose une multitude de sites se rapportant aux industries du film, de la télévision et de la production théâtrale autochtones.

Livre

Laubin, R. & Laubin, G. (1989). Indian dances of North America: Their importance to Indian life. Norman, OK: University of Oklahoma Press.

Vidéo

The spirit of the mask (1992). Victoria, BC: Gryphon Productions

 



Suivante »» Retour à l'introduction
Précédente »» Leçon 3: De l'enfant à l'artiste professionnel